accueil  / NOUVELLES
 

Jean Baden Dubois présente des programmes incitatifs de la BRH aux maires



Au cours du Sommet sur l’identification et la mobilisation des ressources pour financer la décentralisation en Haïti qui se tenait, vendredi dernier, au Centre de convention et de documentation de la Banque de la République d’Haïti, le gouverneur Jean Baden Dubois a présenté une série de programmes incitatifs susceptibles de créer des richesses s’ils sont appliqués aux communes en panne de recettes.

Dans sa présentation, le gouverneur Jean Baden Dubois a, d’entrée de jeu, expliqué aux maires l’importance de la croissance économique comme étant la clef de voûte pour briser la cercle de la pauvreté. Depuis cinq ans, le Produit intérieur brut (PIB) va decrescendo dans le pays, dit-il constater, alors que la croissance de la population est légèrement au-dessus de la croissance économique ces dernières années. « Quand on a un phénomène pareil, cela veut dire qu’on devient plus pauvre », a soutenu Jean Baden Dubois, soulignant la nécessité de créer beaucoup plus de richesses dans le pays.

Fort de ces considérations, le gouverneur de la Banque centrale souhaite que les maires puissent comprendre les mécanismes nécessaires pour collecter de l’argent. « D’abord, pour collecter de l’argent, il faut qu’il y en ait. Et, pour avoir de l’argent, il faut être muni d’un mécanisme pour attirer les entreprises à venir s’installer dans votre région », a conseillé Jean Baden Dubois aux maires. Le gouverneur de la BRH a pris le soin de préciser pour les maires que la Banque centrale n’a pas de rapport direct avec les mairies mais avec les institutions financières.

Plusieurs secteurs susceptibles d’inciter la croissance sont identifiés par la banque centrale : logement, tourisme et hôtel, les zones franches, etc. Dans son intervention, le gouverneur a présenté un ensemble de programmes incitatifs susceptibles d’attirer des investissements dans ces secteurs afin de booster la croissance économique.

À propos du secteur du logement, Jean Baden Dubois a souligné pour les maires l’existence d’un programme d’incitation depuis 2010. À travers ce programme, la banque des banques a annulé la réserve obligatoire en ce qui concerne les prêts effectués dans le domaine de la construction. « Le prêt à l’immobilier devrait être le moins coûteux dans le système bancaire. On a aussi financé, de nouveau, certains prêts avec un programme de type Kay Pam à hauteur de 1 à 3%. Les banques qui offrent ces prêts les accordent à un taux qui varie entre 8 à 10% sur 10 ans », a indiqué le gouverneur.

Ce programme de logement doit intéresser au premier chef les maires, soutient le gouverneur, puisque ce sont les mairies qui perçoivent les contributions foncières des propriétés bâties. Plus loin, Jean Baden Dubois a fait savoir que le programme a été modifié légèrement cette année afin d’encourager les développeurs. « Nous encourageons les développeurs parce que, à notre avis, il n’est pas logique que chaque personne ait à construire sa maison. La construction est plus coûteuse dans ce cas. Si un développeur construit un quartier ou un nombre important de maisons, la construction sera moins coûteuse », a affirmé le patron de la BRH.

Pour le secteur touristique et hôtelier, un programme a été mis en place également en 2010 afin d’encourager les entrepreneurs. Il permet aux entrepreneurs qui veulent construire un hôtel de bénéficier d’un prêt à un taux relativement bas. Pour ce qui est des zones franches, le gouverneur a présenté un programme incitatif. Ledit programme permet aux entrepreneurs voulant établir une zone franche d’avoir accès à un prêt avec un taux d’intérêt de 6%. Le gouverneur a encouragé les maires à faciliter la création des zones franches dans leurs régions surtout à la proximité des ports.

« Les maires peuvent inciter les entrepreneurs et les compagnies à installer des usines au niveau de la zone franche afin de créer des emplois. La zone franche permet aussi à la mairie d’augmenter ses recettes », a affirmé Jean Baden Dubois. Au cours de sa présentation, le gouverneur a aussi fait la promotion des programmes incitatifs pour les entreprises tournées vers l’exportation. Il a révélé l’existence de deux lignes de crédits ouvertes pour aider ses entreprises quel que soit leur taille.

Source: Le Nouvelliste 07-02-2017